• Tuto serveurs dédiés #1 - l'adressage IP


    <div class=“post-content”>

    Bonjour à toutes et à tous!

    J’ai décidé de créer une série de tuto permettant aux débutants de comprendre ce qu’ils font lorsqu’ils créent un serveur en dédié. Que cela soit via Filezilla, sur un accès distant SSH, accès à une machine Linux (je conseille Debian par pur amour personnel!) ou même une machine sous Windows server, il faut comprendre ce que l’on fait. De ce fait je ne décrirais pas chaque machines mais je vous permettrais au maximum de comprendre les différentes mécaniques.

    Vous pouvez néanmoins me mettre par commentaire si vous souhaitez un tuto spécifique à un OS ou un système d’accès distant (FTP, SSH et j’urine à la raie de Telnet qui ne sécurise pas les connexions!).

    Si je ne suis pas en mesure de vous répondre je vous le dirais franchement, si des personnes veulent me rejoindre sur cette idée je vous invite à me parler en privé pour une rencontre future sur TeamSpeak.

    Bref en premier sujet je vais tâcher de vulgariser au mieux l’adressage IP.

    Je tiens à repréciser que je tends à vous faire comprendre les mécaniques d’un serveur et non à monter un serveur!!!

    Ceci ne vous sera pas forcément des plus nécessaires pour le moment mais si vous souhaitez pousser certaines choses cela pourra toujours vous être utile.

    Première règle importante à connaitre et je serais intransigeant là-dessus!

    1 octet = 1 byte = 8 bits

    Byte étant Octet en anglais.

    Je suppose que vous vous êtes déjà demandé pourquoi, alors que votre FAI (Fournisseur d’Accès à Internet) vous annonce une bande passante de 8 méga, vous téléchargez à 1 Mo seconde.

    Hé bien tout simplement parce-que votre fournisseur vous indique un débit en Mégabits/seconde et que votre application vous l’indique en Mégaoctets/ seconde ou Mégabytes/secondes! Bref faut diviser par 8 quoi!

    D’ailleurs c’est amusant, sous Windows, si l’on fait:

    Clique droit sur la barre des tâches

    Gestionnaire des tâches

    Plus de détails (si ce n’est déjà fait)

    Cliquer sur l’onglet “Performance”

    Dans la colonne de gauche cliquez sur Ethernet ou Wi-Fi suivant comment vous êtes connecté (vous verrez une activité sur le graphique affiché) et vous verrez que Windows vous restaure les valeurs de débit en Kbits/s.

    Bon c’est bien sympa tout ça mais ça nous mène où?

    Maintenant que vous avez comprit la différence entre ces trois valeurs nous allons rentrer plus en détails sur le principe des bits et octets (je ne parlerai pas des bytes car je n’aime pas me répéter dans une autre langue, si vous n’avez pas comprit, recommencez votre lecture!).

    Je vous ai donc dit que 1 octet = 8 bits, ouais mais c’est quoi un bit?

    Un bit, c’est du binaire, c’est 0 ou 1 POINT FINAL!

    Donc un octet c’est un série de 8bits ayant pour valeur 0 ou 1.

    Pour tout ce qui est langage (ASCII pour le texte) je vous laisse allé voir un tableau de conversion, nous ce qui nous intéresse c’est de repassé en décimal.

    Soit un octet:

    xxxx xxxx (“x” pouvant être à la valeur 0 ou 1)

    Si l’on souhaite connaitre la valeur décimale de cet octet il faut connaitre une propriété simple:

    dans un octet, la valeur d’un bit se calcul comme ceci:

    De droite à gauche:

    Donc un octet ayant tous ses bits à 1 (1111 1111) nous donnerait comme valeur décimal: 128+64+32+16+8+4+2+1=255

    Mais si un octet possède pour valeur binaire: 1001 0110

    Hé bien les bits à 0 sont égal à 0!

    Donc 128+0+0+16+0+4+2+0= 150

    Cela commence à rentrer? On va prendre un exemple que vous connaissez mieux:

    1100 0000 . 1010 1000 . 0000 0001 . 0000 0001

    Nous possédons une série de 4 octets séparés par un point “.”.

    Décomposons cela un par un:

    1100 0000 = 128+64 = 192
    1010 1000 = 128+32+8 = 168
    0000 0001 = 1
    0000 0001 = 1

    Vous avez deviné? Oui c’est une adresse IP! et vous la connaissez certainement, c’est l’adresse IP par défaut de votre Livebox Orange!

    C’est génial mais ça sert à quoi tout ça encore?

    C’est pas fini! Pour l’instant c’était l’entrée on passe au plat de résistance!

    Pour la suite de ce tuto nous resterons sur l’idée des réseaux locaux de Orange, à savoir que vous ne pouvez choisir votre IP internet et que l’adressage se fait seulement pour un réseau local!

    Une adresse IP est divisée en 2 parties, la partie hôte et la partie réseau.

    La partie réseau définit le réseau dans lequel se trouvent nos machines (PC), la partie hôte est propre à chaque machine.

    Dans 192.168.1.1:

    192.168.1.x est la partie réseau

    x.x.x.1 est la partie hôte

    Description de la partie réseau:

    Si vous avez bien suivi le tuto, vous serez d’accord pour dire que la partie réseau est sur les 3 premiers octets( 192.168.1), donc les 24 premiers bits (3 x 8 = 24). En effet, la partie réseau peut être définie sur un nombre différents de bits, donc à partir d’une adresse IP complète nous allons apprendre comment trouver la partie réseau de votre adresse IP.

    Vous devez donc connaître votre “Masque de sous-réseau” (NetMask) ou votre CIDR:

    • Le masque de sous-réseau ici sera 255.255.255.0, repassez donc chaque octet de cette adresse en binaire (pour ce faire soustrayez le bit ayant la plus haute valeur n’étant pas supérieure à la valeur précedente jusqu’à atteindre 0), ce qui nous donne ceci:
      255-128=127
      127-64=63
      63-32=31
      31-16=15
      15-8=7
      7-4=3
      3-2=1
      1-1=0

    Donc 255= 1111 1111

    Si nous avions un masque à 255.255.240.0, pour 240:

    240-128=112
    112-64=48
    48-32=16
    16-16=0

    Soit: 240 = 1111 0000

    Entraînez-vous avec n’importe quelle valeure décimale comprise entre 1 et 255 (255 étant la valeur décimale maximale d’un octet) pour vous faire la main, étant quelque peu vicieux, j’ai prit des valeurs facile pour mes exemples!

    Bref, nous savons maintenant quels sont les bits ayant pour valeur 1 dans notre masque il ne nous reste maintenant plus qu’à faire un ET logique entre notre adresse IP et notre masque de sous-réseau pour obtenir la partie réseau de notre adresse IP:

    Adresse IP:
    1100 0000 . 1010 1000 . 0000 0001 . 0000 0001

    ET

    Masque:
    1111 1111. 1111 1111 . 1111 1111 . 0000 0000

    =

    1100 0000 . 1010 1000 . 0000 0001 . 0000 0000

    (Il suffit de restaurer la valeur du bit de l’adresse IP lorsque le bit correspondant sur le masque est égal à 1, si le bit du masque est 0 il faut restitué 0).

    Soit 192.168.1.0

    • Le CIDR (plus utilisé sous Linux car il évite d’indiquer le masque de sous-réseau) indique directement le nombre de bits utilisés pour la partie réseau:

    192.168.1.1/24 ("/24" étant le CIDR) indique que les 24 premiers bits sont utilisés pour le réseau.

    La pratique pour trouver notre adresse réseau reste la même qu’avec les masque.

    Voyons maintenant la partie hôte de notre adresse IP!

    Afin que toutes nos machines (PCs) puissent communiquer sur le même réseau, ils faut leur attribuer un hôte différent (afin que le routeur/la box sache où envoyer les données!), attribuer le même hôte sur 2 machines générera des conflits et donc des erreurs.

    Sachez que les hôtes 0 et 255 sont des hôtes réservés et vous ne pouvez les utiliser! Afin de ne pas vous embrouiller après ce que vous venez déjà de vous manger je n’irais pas plus loin là-dessus.

    Il existe 2 manières d’attribuer les hôtes sur votre réseau:

    • Le DHCP:

    Le DHCP (Dynamic Host Control Protocol) attribuera automatiquement les adresse IP sur votre réseau, si celui-ci est activé sur votre routeur/box et sur votre machine vous n’aurez rien à faire. Recommandé pour les réseaux locaux si vous n’avez pas besoin de connaître l’adresse de chacune de vos machines (plutôt pour les entreprises).

    • L’adressage statique:

    Utile si vous avez besoin de connaître l’adressage complet de votre réseau de machines locales. Vous attribuerez donc un hôte différent à chaque poste.

    Par exemple votre routeur/box étant à 192.168.1.1, vous pourrez attribuer à votre PC personnel 192.168.1.2, votre serveur 192.168.1.3…

    Génial mais la passerelle, le DNS ça sert à quoi?

    La plupart d’entre vous passerons par une box, toujours dans l’exemple nous indiquerons comme passerelle 192.168.1.1 (c’est votre routeur qui vous mène sur internet), et votre DNS (Domain Name Server) 192.168.1.1 (les box orange possèdent un serveur DNS).

    Je n’expliquerai pas ici à quoi correspondent plus précisément la passerelle et le DNS, n’oublions pas que nous sommes sur AltisDev et que ce premier tuto servira seulement à la compréhension des tutos suivants. Je vous invite donc à vous renseigner sur cela par vos propres moyens en gardant en tête que le DHCP, le DNS et le routeur sont des protocoles/éléments bien plus complet que ce qui est cité ici et qu’il existe des tutos complets pour chacuns de ces protocoles/éléments.

    Voilà premier tuto terminé^^ Je vous invite à me dire par commentaire quels éléments vous n’avez pas comprit, ce qu’il manque, ceux qui ont des connaissances je vous invite à me corriger ou me faire changer certaines tournures de phrases.

    Ce tuto doit être explicite pour tout le monde donc chacun doit y apporter sa patte afin de le parfaire^^ Bien évidemment je saurait différencier les personnes qui croient savoir et ceux qui savent, le plus dur étant de l’expliquer facilement à ceux qui ne savent pas réellement ou pas du tout.

    Vous pouvez aussi m’indiquer ce que vous aimeriez comme tuto suivant sachant que je sais déjà quels tutos je vais faire (je vous ai dit que ce tuto vous permettra de comprendre les tutos suivants et ne vous sera que peu utile dans l’installation pure et dure d’un serveur Altis Life.

    Bonne lecture les amis

    Protogun

    </div>

  • Pas mal d’infos fondamentales, merci pour le partage, ça devrait en aider plus d’un !
    ( si ils comprennent quelque chose de tout ça )

  • @Tiiix T’as loupé le tuto ;)
    des octets, des bits. Mais pas mal ^^

  • @proto perso, debian c’est mieux que windows je trouve enfin c’est mon avis personnel, et en plus c’est gratuit, (pas comme windows ou la license est a 30 balle tous les mois)

  • @Mael Y’a que les bouffons qui payent la licence.

  • et puis moi e mon coté, j’ai comparé, linux et bien plus puisant que windows, surtout qu’il bouffe moins de ram. Et puis pour les débutants qui se tate a prendre du linux ou du windows, je vous conseil fortement le linux, même si c’est beaucoup de commande a savoir, c’est pas compliquer

  • @Mael Non les débutants ils prennent windows et ils font pas chier. Et pour Arma y’a quasiment aucune diff entre windows et linux si c’est bien réglé même si linux est mieux.

  • @harmdhast a dit dans Tuto serveurs dédiés #1 - l'adressage IP :

    @Mael Non les débutants ils prennent windows et ils font pas chier. Et pour Arma y’a quasiment aucune diff entre windows et linux si c’est bien réglé même si linux est mieux.

    Dommage après si il veule payer un VPS/dédié 600 euro par ans c’est leurs choix, alors qui pourrait le payer de 250 voir 200 euro par ans

  • @Mael Moi je choisis de pas dire de la merde et de pas faire du support de merde pour des bouffons qui comprennent rien.
    Si t’es débutant tu vas sous windows et tu fais pas chier sinon tu suis les tutos sur linux et t’assumes.

  • Et je t’ai déjà dit que t’as pas besoin de licence windows.

  • @harmdhast c’est vrais, sinon il y aurais beaucoup beaucoup de demande d’aide sous linux

  • plus personne prend de licence windows alors que tu peut la cracker en 10 sec xD

  • @Badguyz ouais c’est vrais, mais quand tu achete ton VPS/dédié, tu achete sois ta license windows ou tu prend linux qui est gratuit si je ne me trompe pas

  • tu prend sous linux et tu installe toi meme windows par une kvm

  • @Badguyz je en pensé pas que c’était possible, perso je n’essayerais pas, car si je flingue la machine c’est pour ma guele je préfère mon petit debian 8

  • moi j’ai toujours fait sa tu flingue rien du tout dans le pire des cas ta juste a refaire une installation propre de linux par le panel xD

  • ya un truc ou je me suis posé la question ya pas très longtemps, sachant que sous linux ya pas d’interface graphique, si on installe windows il y en auras une ?

  • @Mael Linux y’a des interfaces graphiques faut juste les installer…

  • sa rien a voir sur tu install windows tu vire linux de la machine. une fois installer tu activer le bureau a distance et tu te connect par la a l’avenir

  • @Badguyz @harmdhast ha oui je viens de regarder, c’est vrais que c’est tantant d’installer un interface graphique, mais je ne sais pas si hébergeur accepte

Messages 34Vues 2960

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.